Budget 2018

De nouveaux projets à votre service, sans augmentation de vos impôts

Les chiffres du budget 2018

La bonne santé financière de la commune a été confirmée à l’occasion du vote de ce budget. Principale information à retenir : cette année encore, les taux de la part communale de la taxe d’habitation et des taxes foncières, votés par le conseil municipal, n’augmentent pas par rapport à 2017.

Combien ça coûte ?

Voici les principaux montants de dépenses courantes inscrites au budget, pour un an.

  • Les dépenses d’électricité 90 000 €.
  • Les factures d’eau 30 000 €.
  • Les frais de restauration scolaire 65 000 €.
  • Les factures de carburants des véhicules et engins communaux 6 000 €.
  • Les fournitures scolaires 21 000 €.
  • Les frais d’assurances 60 000 €.
  • Les frais d’entretien des bâtiments communaux 200 000 €.
  • Les contrats de prestations de services avec des entreprises extérieures 360 000 €.
  • Les frais de télécommunications 30 000 €.
  • Les fêtes, cérémonies, animations, spectacles 220 000 €.
  • Les indemnités versées au Maire et aux adjoints 24 000 €.
  • La contribution au service d’incendie et de secours du Val d’Oise 137 394 €.

Quelques chiffres


Vraies et fausses idées sur le budget

Toutes les sommes inscrites au budget doivent être obligatoirement dépensées.

FAUX Le budget établit des prévisions pour chaque poste de dépense de la commune. Dans la plupart des cas, ces prévisions sont supérieures aux dépenses réelles. Par exemple, en 2017, seuls 60 % du budget prévu pour les charges générales a été effectivement dépensé. La différence entre les sommes inscrites au budget et les dépenses réelles de fonctionnement constitue l’autofinancement de la commune. Ainsi, les économies de fonctionnement réalisées en 2017 et validées par le trésorier-payeur dans le compte administratif de la commune constituent une recette du budget d’investissement de 2018.

Chaque année, les dépenses communales augmentent systématiquement.

FAUX À Bonneuil-en-France, les prévisions budgétaires sont très majoritairement renouvelées d’une année sur l’autre, la commune n’engageant pas de dépenses supplémentaires de fonctionnement d’une année à l’autre. En revanche, le budget d’investissement peut varier plus fortement en fonction des travaux et réalisations à mettre en œuvre.

La ville est peu endettée

VRAI En 2018, la commune remboursera environ 240 000 euros d’emprunts (capital et intérêts), ce qui reste un niveau très faible

Catégorie: