Deux agents de Police Intercommunale pour renforcer la sécurité

À partir d'octobre, le village recevra le renfort de deux agents de Police Intercommunale de l'Agglomération Roissy Pays de France. Objectif : lutter contre la recrudescence des incivilités sur le sol de la commune.


C'était une volonté de la mairie. Bonneuil a obtenu l'arrivée de deux agents de Police Intercommunale à partir d'octobre. Le village avait fait une demande en ce sens il y a quelques mois pour pallier les problèmes d'effectifs rencontrés par le commissariat de Gonesse, en charge d'assurer la sécurité dans les rues. Confronté à un travail accru, en raison de l'application du plan Vigipirate et de leur présence dans plusieurs villes du territoire, les agents de Police Nationale de Gonesse disposent de moins de temps pour patrouiller dans le village. Le complément apporté par les deux nouveaux agents de Police Municipale est ainsi une excellente nouvelle. « Nous avons toujours entretenu d'excellentes relations avec le commissariat de Gonesse, explique le maire Jean-Luc Herkat. L'arrivée de ces deux agents est donc un vrai plus rendu possible par notre entrée dans l’intercommunalité Roissy Pays de France ». L'édile a tenu à remercier Patrick Renaud, le président de l'intercommunalité auprès de laquelle il avait déposé un dossier en vue de l'obtention d'un contingent de policiers. « La Police Intercommunale est en place depuis de nombreuses années et dispose d'agents expérimentés ainsi que de moyens techniques performants », se réjouit-il.

 

Lutter contre les incivilités


La municipalité a décidé d'agir en raison de la recrudescence des actes d'incivilité à Bonneil, notamment les regroupements au complexe sportif de jeunes issus des communes alentours, de la dégradation de matériel communal ou des nuisances liées à la circulation de motos-cross dans les rues du village. Cet été, la mairie a engagé des frais pour obtenir la présence de trois agents de sécurité. Coût de l'opération : environ 16 000 euros pour deux semaines. L'objectif est également de lutter contre le phénomène des « voitures ventouses » qui bloquent pendant des jours certaines places de stationnement. « Nous avons conscience de problèmes liés à l'incivilité dans la ville, reconnaît le maire. Si l'arrivée des deux agents de Police Intercommunale ne résoudra tous les problèmes, nous souhaitons répondre aux attentes des habitants en matière de sécurité ». Outre la présence des agents de police Nationale et Municipale, Bonneuil dispose de 21 caméras installées dans différents lieux.

Catégorie: